Séjour à Phnom Pen

Les activités ne manquent pas pour remplir votre séjour dans la capitale cambodgienne, de la culture khmère à la découverte du patrimoine de la ville, en passant par les délices de la cuisine locale. Voici cinq lieux à visiter absolument lors de votre séjour à Phnom Penh.

Le Palais royal

Le Palais royal sert de résidence officielle au roi, lieu de cérémonie et constitue le symbole du royaume. Cependant, certaines sections sont ouvertes au public et les visiteurs peuvent se promener dans les jardins soignés tout en partant à la découverte des temples, des bibliothèques et des galeries décorés à l’intérieur du parc. L’enceinte du palais abrite également la pagode d’argent, un temple important qui occupe une place sur la rive et porte le nom de son sol argenté brillant. On rappelle aux invités de s’habiller avec respect en gardant les épaules et les genoux couverts.

Le musée national du Cambodge

Situé à côté du palais royal, le musée national du Cambodge abrite plus de 5 000 objets qui datent de l’ancienne période angkorienne. Diverses salles présentent une gamme de statues rares, de lingas et d’autres statues, notamment le roi-lépreux de Siem Reap et un gigantesque Vishnu en bronze du 9ème siècle. Il permet aux visiteurs d’acquérir une grande connaissance de l’histoire du pays, avant de poursuivre leur visite au parc archéologique d’Angkor Wat.

Le camp de concentration 21

Cette ancienne école secondaire située dans le centre de Phnom Penh constitue une visite qui vous fera réfléchir lors de votre séjour, et cela en raison du rôle horrible qu’elle a joué sous le régime des Khmers rouges. À l’époque, l’ancienne école a été transformée en camp de prisonniers politiques connu sous le nom de Prison de sécurité 21 (S-21). Seuls sept prisonniers ont survécu, alors que beaucoup d’autres ont été torturés et tués sur place ou envoyés à la mort à Choeung Ek. Une grande partie du site a été laissée telle qu’elle a été découverte en 1979 lorsque l’armée vietnamienne a libéré Phnom Penh. Les murs éclaboussés de sang, les minuscules cellules de briques et les outils de torture abandonnés offrent un aperçu important du régime brutal.

Les fosses communes de Choeung Ek

Entre 1975 et 1979, les Khmers rouges, dirigés par Pol Pot, ont pris le contrôle du Cambodge, tuant environ deux millions de personnes, soit par la famine soit par l’épuisement. Près de 9 000 corps ont été découverts dans les fosses communes de Choeung Ek, plus connues sous le nom de Killing Fields. Servant maintenant de mémorial, le site abrite un stupa bouddhiste rempli de crânes humains extraits des champs. Les visiteurs peuvent se promener dans les tombes exhumées et en apprendre davantage sur l’histoire grâce à une visite guidée.

Le Cambodian Living Arts

En tant que principale organisation chargée de redonner vie aux arts traditionnels et de les diriger dans une nouvelle direction moderne, Cambodian Living Arts forme des musiciens, des danseurs, des chanteurs et d’autres interprètes, en leur fournissant les accessoires nécessaires pour vivre de leur art. Les expositions quotidiennes au Musée national de la capitale, qui se déroulent tous les jours à partir de 20 heures. Le spectacle de danse traditionnelle emmène l’auditoire dans un voyage en plein cœur des palais d’Angkor aux villages modernes actuels, et cela par le chant, la musique et le théâtre.

Articles similaires :